Archive pour juillet 2013

Lorsque les sauces s’en mêlent

Lorsque les sauces s’en mêlentEtes-vous friand de grillades et des sauces délicieusement gourmandes qui les accompagnent ? Alors je vous invite à découvrir les sauces de barbecue.
La sauce pour barbecue est un véritable art culinaire. Bon nombre de recettes ont diverses origines, américaines, scandinaves ou méditerranéennes. Chacune de ces sauces a ses propres caractéristiques et se dédie à certains aliments en particulier. Parmi les sauces pour barbecues, on a au choix la sauce barbecue destinée aux marinades (sauce à la consistance plus liquide, plus acidulée et plus épicée, dans laquelle la viande est immergée), le basting sauce ou sauces à badigeonner (qu’on utilise pour badigeonner la viande en fin de cuisson afin d’obtenir une sauce caramélisée douce et épicée) et différentes autres sauces barbecues qui se consomment avec différents aliments tels que la viande, le poisson ou les légumes et ont des saveurs variées allant du sucré-salé à l’acidulé en passant par l’épicé. Si vous êtes un amateur de grillades durant la saison estivale, concoctez des grillades à déguster en famille ou entre amis et accompagnez-les d’une sauce de grillade appropriée. L’une des sauces que je vous propose de découvrir aujourd’hui est la sauce blanche, idéale pour accompagner les grillades de poissons, de fruits de mer et de viande blanche.

Comment concocter une grillade à la sauce blanche ?


Pour préparer une sauce blanche pour accompagner des grillades, on aura besoin de 6,5 millilitres de vinaigre blanc, de 125 millilitres de mayonnaise, d’une demi-cuillère à café de poivre, d’une demi-cuillère à café de gros sel, d’une cuillère à soupe d’oignons émincés, d’une demi-cuillère à café de sucre et d’une demi-gousse d’ail émincée. Pour obtenir la sauce, il suffira de mélanger le sucre, l’ail, les oignons, le sel et le poivre, puis d’écraser le mélange afin d’obtenir auquel on ajoutera le vinaigre ainsi que la mayonnaise. Lorsque la sauce est prête, il suffira de rectifier l’assaisonnement avec du sel ou du poivre si nécessaire. Si la sauce blanche accompagne bien les poissons notamment le saumon, les fruits de mer et la viande blanche (poulet, dinde), on pourra aussi l’utiliser pour accompagner des grillades de viande de porc, de lapin ou de canard, par exemple. Pour parfumer de manière optimale la viande avec la sauce blanche, il faut découper la viande en morceaux, puis la mélanger dans la sauce prête afin que le goût pénètre mieux avant de l’enfiler sur des pics et de la faire griller.

1. Origine et composition de la sauce barbecue

D’après les sources, les origines de la sauce barbecue se trouvent dans les Caraïbes alors que Christoph Colomb visitait l’île. Pourtant d’autres sources affirment que les premières sauces pour barbecue ont commencé à être mentionnées seulement 200 ans après la création des premières colonies américaines au cours du 17ème siècle. D’ailleurs, la sauce moutarde de Caroline du sud qui proviendrait des colons allemands au 18ème siècle est évoquée comme étant la première sauce pour barbecue par des spécialistes. Bien qu’elles soient officiellement apparues au cours du 17ème siècle, les sauces pour barbecue ont commencées à être commercialisées à partir des années 1923 par Louis Maull propriétaire de l’entreprise Maull & Co basée aux USA. Mais il faudra attendre jusqu’en 1951 pour que la vente des sauces barbecues prenne effectivement son envol grâce à la société Heinz qui fut le premier fournisseur sur tout le territoire national.
Connue sous le nom de sauce bbq du côté des Etats-Unis, la sauce barbecue se présente soit de façon liquide soit de façon épaisse en fonction des ingrédients qui la composent. Obtenue à base d’un mélange de saveurs aigres (à l’instar du vinaigre ou du cidre de pomme), les sauces barbecues peuvent être sucrées, plus ou moins épicées, aigre douces, sucrées salées, quelquefois fumées et ont un double usage, accompagner la viande et / ou assaisonner des frites. On peut également utiliser une sauce de barbecue pour la cuisson en tant que marinades et pour badigeonner la grillade avant, pendant ou après la cuisson. Parmi les sauces de barbecue les plus populaires, c’est la sauce barbecue qui remporte la palme. Même si elle se décline en de nombreuses variétés selon les régions où elle est préparée, les ingrédients de base pour la confection de la sauce barbecue restent identiques, à savoir la sauce tomate ou la purée de tomate, le vinaigre, les épices ou le piment ainsi que les éléments sucrés comme du miel ou le sucre. Elle se décline en différentes versions en fonction du pays où elle est confectionnée. Par exemple, en Amérique du sud, notamment en Argentine, au Chili, en Bolivie ou au Pérou, la sauce barbecue s’assimile à une sauce verte faite à base de persil et est servie à table comme assaisonnement, mais peut aussi être utilisée comme marinade ou comme sauce de grill permettant de badigeonner la viande, tandis qu’en Australie, la sauce barbecue se résume à un simple mélange de tomates et de sauce Worcestershire et en Inde, elle est réalisée à base de yaourt.

La sauce barbecue sauce scandinave


Parfait pour le saumon et le poulet grillé, la sauce scandinave est une sauce barbecue qui ravira les papilles des gourmets les plus exigeants. Facile et simple à cuisiner, la sauce scandinave se fait en un tour de main. Les ingrédients nécessaires à sa confection dont une cuillère à café de zeste de citron râpé finement, une cuillère à café de poivre noir, une cuillère à café de gros sel, 4 cuillères à soupe de jus de citron, 150 millilitres d’aneth frais haché, 250 millilitres de moutarde forte, 750 millilitres de mayonnaise et 250 millilitres de crème fraiche. Pour obtenir la sauce scandinave qui accompagnera les grillades, il faudra se servir d’un fouet pour mélanger correctement tous les ingrédients, puis, rectifier l’assaisonnement avec du jus de citron, du sel et du poivre en fonction de ses goûts et servir avec des brins d’aneth frais.

2. Faire un barbecue sain

L’été est proche et une envie folle de déguster les grillades se fait ressentir. Des retrouvailles autour d’un barbecue son très prisées durant la période estivale. Mais pas de panique, si vous souhaitez faire la ligne, vous pourrez conjuguer barbecue et diététique.
Pendant tout l’été, le barbecue est à la mode, les grillades de viande, de fruits, de poisson, de légumes ou de fruits font partie du menu estival. La mobilité et la rapidité de certains modèles de barbecues en font des accessoires parfait pour s’offrir des grillades au camping, durant des pique-niques, des excursions ou des escapades en caravane, par exemple. Pour une utilisation saine du barbecue et éviter les désagréments liées à son utilisation telles que les maladies cancérigènes, il existe une panoplie d’astuces permettant de réduire les potentiels effets nocifs de la cuisson au barbecue. Toutefois, il est important de savoir que le potentiel cancérigène de la cuisson au barbecue est dû à l’absorption à forte dose et à temps régulier de la fumée porteuse de benzopyrènes (facteur cancérigène). Cette fumée porteuse de benzopyrène est produite par le contact des corps gras issus de la viande au contact des braises.
Ainsi, pour une cuisson saine et diététique, il est important de ne pas faire cuire les aliments trop longtemps, car ils risqueraient de carboniser. C’est cette partie carbonisée qui contient une quantité importante de benzopyrènes et qu’il serait préférable de ne pas consommer. Pendant la cuisson des aliments, il faudra aussi veiller à retourner constamment les aliments pour éviter qu’ils ne se carbonisent, éviter les marinades trop grasses, privilégier les vinaigres aromatisés, la moutarde, faire cuire de la viande maigre, du blanc de poulet sans la peau, de l’échine de porc ou du poisson. A défaut, il sera nécessaire de dégraisser au maximum les viandes ou/et de retirer la peau, de surélever la grille au maximum afin d’éviter que les aliments ne soient en contact direct avec les flammes, mais plutôt à la chaleur de la braise. Enfin, il faudra veiller à bien entretenir le barbecue, nettoyer la grille avant chaque cuisson et garder à la portée de main un vaporisateur d’eau pour contrôler les flammes.
La période estivale est une excellente occasion pour manger moins gras grâce au barbecue qui permet de faire de succulentes grillades. A la place d’hamburgers et de viandes trop grasses, essayez des brochettes diététiques, esthétiques et succulentes, confectionnées à l’aide d’aliments peu gras, de légumes ou de fruits. Les pics dont on se servira pour faire les grillades doivent être des pics sécurisés pour qu’ils ne prennent pas feu et permettent d’éviter les brûlures. Si un pic en bois n’est pas très sécurisant il est toutefois possible de le tremper dans de l’eau pendant une trentaine de minutes avant de s’en servir.

 

La sauce barbecue un mélange de saveurs étoffées.

La sauce barbecue un mélange de saveurs étoffées.La sauce barbecue est un liquide très épais, préparer en fonction de la recette que vous voulez apprêtez. C’est un mélange de saveurs aigres, sucrées ou salées ou très épicées en fonction des régions et su type de sauces.

Vous pouvez aussi trouver sur des tables des sauces barbecues fumées. La sauce barbecue peut servir d’accompagnement à la viande ou aider à la cuisson en tant que marinade et cela se fait en barbouillant la grillade juste avant et pendant et après la cuisson. Généralement, pour faire une sauce barbecue, des ingrédients de bases sont la plupart du temps utilisés. Il peut s’agir de la sauce tomate ou purée de tomate, du vinaigre ou cidre, des épices et du piment en fonction du résultat à obtenir. Un ingrédient sucré peut aussi être intégré dans cette préparation, vous pouvez y ajouter comme élément sucré du miel, ou un sirop concentré en sucre. Une sauce barbecue est un élément très indispensable pour réussir une bonne recette barbecue.

Sauce barbecue, recettes d’ici et d’ailleurs

Les sauces barbecues sont à l’origine venues des premières colonies américaines au 17ème siècle certains historiens affirment que Christophe Colomb de retour d’une de ses explorations dans les Caraïbes seraient revenu avec une valise portant diverses sauces. Ce n’est que dans les années 1923 que Louis Maull commencent a commercialiser les premières sauces barbecue au travers de son entreprise MaullCo, et aussi vers 1951 le commerce des sauces barbecues se développe grâce à son premier distributeur national la société Heinz.

Se sont des sauces aux saveurs variées, qui amènent chaque pays ou presque à revoir sa composition de sauces barbecues selon sa culture et son mode alimentaire. En Amérique du Sud principalement en argentine au Chili, en Bolivie et au Pérou, la sauce barbecue est appelé Chimi Churry, une sauce verte à base de persil utiliser comme marinade ou badigeonnage, elle est aussi servie à table comme condiment. La Vinagrete du brésil est une variante, une sauce composée de vinaigre, d’huile d’olive, de tomates, de persil et d’oignons. Aux Etats-Unis, chaque région à sa sauce barbecue particulière, c’est une tradition tout comme le vin en France. Un mélange de tomates et de sauce Worcestershire compose la sauce barbecue australienne, mais aussi on trouve de plus en plus dans le marché australien des sauces à bases de fruits ou des sauces brunes.

En inde comme dans l’Asie, la sauce barbecue est aussi utiliser et chaque y va de sa tradition, comme la sauce barbecue au yaourt pour accompagner le poulet tandoori chez les indiens. Les japonais quand à eux utilise une sauce soja très douce appelée Tare, cette sauce accompagne généralement le Teriyaki qui est une recette de barbecue sur grill à base de poissons et sauce japonaise. A part les grands leaders du marché de sauces en France, peu de sauces barbecues peuvent se targuer de faire partir d’une recette typiquement française. C’est pour cela que sauce piquante milite pour la diffusion de sauce barbecue aves des diverses offres et recettes en la matière.

Barbecue, une cuisson diététique pour l’été

Barbecue, une cuisson diététique pour l’étéDes études ont démontré une certaine toxicité pour les barbecues au charbon de bois, en effet, la substance grasse qui se déverse sur les braises s’enflamme et libère une matière potentiellement cancérigène nommé benzopyrène, qui à son tour se dépose sur la surface des aliments. Parfois, pour éviter ce désagrément certains spécialistes conseillent d’utiliser un barbecue électrique ou encore un barbecue vertical. Diverses solutions sont également suggérées pour ceux qui utilisent des barbecues à charbon, enfin de minimiser ou d’éviter au maximum la formation de benzopyrène.

Comment griller une viande sur un barbecue en bois

En grillant une viande sur le barbecue, la chaleur fait fondre le gras qui découle de la viande. Ces amas de gras forment alors de petites gouttelettes qui tombent sur les braises. Ce gras mis en contact avec les braises produit une fumée porteuse de benzopyrène, substance cancérigène lorsqu’elle est absorbée à fortes doses et de manière régulière. Pour y remédier, il faut au préalable choisir son charbon de bonne qualité, avec un taux de carbone brut supérieur à 70%, ne pas laisser trop longtemps la grillade sur le feu ou éviter de consommer la partie carbonisée. Dégraisser au maximum les viandes à griller et évitez les marinades trop huileuses. Vos aliments ne doivent pas être cuits au contact des flammes, mais à la chaleur de la braise et il est conseillé de surélever sa grille de cuisson. Accompagnez vos repas de barbecue avec des légumes, afin de diluer les molécules de benzopyrène dans l’estomac. Toujours nettoyer et entretenir sa grille en fin de cuisson, garder à portée de main un vaporisateur d’eau pendant la cuisson pour contrôler les montées de flammes.

Quand barbecue rime avec diététique

Vous pouvez en même temps continuer à suivre votre régime alimentaire, à faire attention à votre ligne tout en mangeant un bon repas barbecue. Il suffit plutôt de surveiller votre combinaison alimentaire, savoir faire la part des choses. Le problème d’un repas barbecue ne vient pas souvent des grillades, mais surtout de ses accompagnements, sauces, chips, etc. Les aliments doivent être cuits sans matière grasses, les sauces ou les marinades doivent être moins grasses. Il est possible de faire des marinades à partir d’un mélange du type citron, eau, vinaigre balsamique, herbes aromatiques. Des pommes de terre enveloppées dans du papier aluminium et cuites à la braise avec une noisette de beurre salé peuvent servir d’accompagnement, des aubergines coupées en fines tranche et grillées sur le barbecue feront aussi bien l’affaire. Faites vous plaisir autour d’un repas barbecue sans pour autant exploser le compteur de calories et de graisses.

Le cru aliment entier et savoureux

Le cru aliment entier et savoureuxQue se soit un granivore, un frugivores, un instinctos ou un liquidariens, le crudivorisme ouvre la porte à un univers unique d’un style particulier d’alimentations dont les qualités gardent toutes leurs saveurs. Manger cru est un mode de vie. Sans cette pratique, on a recours à des aliments crus, de préférence biologiques et alcalisant, c’est-à-dire des aliments qui n’ont bis aucune transformation. Cette façon de s’alimenter est majoritairement végétalienne, mais certains y incluent aussi des aliments à bases de viandes et de poissons crus.

En alimentation vivante, chaque racine, chaque feuille, chaque graine, est encore vivante jusqu’au moment où elle se retrouve dans un plat. La plupart des aliments dans leur forme non modifié, c’est-à-dire pas encore passé au feu sont une source incroyable de saveurs, et sont parfois sucrés ou légèrement salé naturellement, c’est pour cela que en les cuisant ils perdent beaucoup de leurs vitamines et deviennent stériles. La cuisson des aliments provoque la destruction d’une grande quantité d’oligo éléments, des minéraux, et des enzymes bénéfiques pour l’organisme.
bien qu’il soit important de signaler que la cuisson totales des aliments est efficace pour détruire les bactéries nocives à l’organisme, surtout en ce qui concerne les viandes et toutes autres productions d’origines animales, et aussi bien que les végétaux. L’expérience du cru à prouver que prendre ses repas cru et d’une manière saine est un gage de bonne santé et l’assurance d’une longue. Les aliments crus gardent tous leurs composants alimentaires, ils sont entiers, et très savoureux à la consommation. Ils comportent des avantages réels, comme la consommation élevée d’antioxydants, de fibres alimentaires, et un faible taux de consommation de matières grasses. Il est donc important d’avoir à sa table quotidiennement des aliments crus.

Manger cru et bien

Un régime comprenant à la fois du cru et du cuit de temps en temps est idéal et comble parfaitement les besoins nutritionnels de votre corps. Le plus important est qu’il soit le plus équilibré possible, c’est à dire pas trop maigre, ni trop gras, plutôt gouteux et convivial.