Archive pour la catégorie ‘BBQ Recipes’

Top 10 des marinades pour poulet


77582604_o

Si vous êtes de ceux qui ont un problème avec le poulet qui s’assèche sur le gril, le choix d’une bonne marinade de volaille ne permettra pas seulement de prévenir le dessèchement de la viande, mais aussi de protéger les pièces les plus délicates, tout en leur ajoutant plus de saveur. Lorsqu’on souhaite mariner la volaille, il faut s’assurer que les pièces sont séparées, car cela permettra à la marinade d’imprégner autant de viande que possible. Sans la peau, les poitrines de poulet désossées peuvent être marinées en moins de 30 minutes lorsque la marinade d’un poulet entier se nécessite 6 à 8 heures d’attente.

1. Marinade à l’ananas

Cette marinade douce et fruitée combine la douceur de l’ananas et le piquant du vinaigre de cidre, ce qui lui permet de se frayer un chemin au sein de la viande. Ajouté à cela une collection de saveurs exotiques qui transforment toute coupe de poulet ou de porc en grillade vraiment délicieuse.

2. Marinade Jamaïcaine

C’est une marinade qui permet d’obtenir un savoureux fumet dans la viande. Même si elle peut être utilisée avec le bœuf, le porc et le poisson, cette marinade se marie particulièrement bien avec le poulet.

3. Marinade au citron et romarin

Avec le soupçon d’acidité du citron et la fraîcheur de la terre du romarin, cette marinade convient bien aux grillades de poulet. Elle associe une saveur citron-herbe classique qui plaira aux grands comme aux petits.

4. Marinade pour poulet au vin rouge

Débordant de saveur, cette marinade au vin rouge est bonne avec le poulet, notamment avec des quartiers de poitrine et des cuisses. Vous pouvez également l’utiliser comme une sauce pour badigeonner le poulet à rôtir et même sur les grillades de poitrines de dinde.

5. Marinade au poivre et au citron

Cette marinade légère et facile utilise la puissance du jus de citron pour aider à la fois, à attendrir et aromatiser les viandes. Cette marinade est particulièrement bonne sur les volailles notamment lorsqu’on souhaite faire rôtir du poulet.

6. Marinade Fajita

Chargé avec les ingrédients parfaits pour réaliser des fajitas, cette marinade est compatible avec la plupart des viandes. Il sera nécessaire de faire mariner la viande bovine le plus longtemps possible, contrairement à la volaille qui demande moins e temps et les poissons qui nécessitent un temps de marinade jusqu’à 30 minutes.

7. Marinade Carne Asada

Bien que la Carne Asada se réfère généralement à la viande bovine, cette marinade fonctionne tout aussi bien avec le poulet ou le porc. Si vous voulez mettre sur pied un délicieux plat mexicain, alors c’est la marinade la mieux appropriée.

8. Marinade Teriyaki

Vous voulez déguster votre viande avec la saveur sucrée et salée du Teriyaki? Cette marinade comblera vos attentes. Bien qu’on puisse utiliser ce mélange sur la plupart des viandes ou même des légumes, il fonctionne particulièrement bien avec la viande de porc et la volaille.

9. Marinade au citron et au vin

Riche des saveurs du citron et du vin, cette marinade fonctionne vraiment bien avec le poisson ou le poulet. Lorsqu’on la réalise, il ne faut pas oublier de diminuer le temps de marinade (jusqu’à 30 minutes) pour le poisson ou les fruits de mer, car les acides des ingrédients peuvent rendre la viande caoutchouteuse ou parfois, molle. Toutefois, si les grillades concernent les poitrines de poulet, les cuisses, ou les pilons, il sera possible de les laisser mariner pendant 2-3 heures

10. Marinade à l’orange et à l’oignon

Sans doute l’une des marinades populaires issues de la gastronomie fusion asiatique, composée à partir de sauce de soja et de de vinaigre de cidre, complimentée par la composante douce d’agrumes, cette marinade fonctionne divinement avec le poulet, le porc et le bœuf. Cependant, lorsque vous venez de la faire, n’oubliez pas de laisser refroidir la marinade considérablement avant de l’utiliser sur la viande crue.

Tout comprendre des barbecues

Tout comprendre des barbecuesLe barbecue est un appareil de cuisson permettant de cuire une variété d’aliments à la grille. En fonction de sa taille, cet appareil permet au choix de griller des aliments pour deux convives ou pour tout un groupe de personnes. Rapide et pratique, le barbecue peut être utilisé lors de diverses occasions, dans un camping, lors d’un pique-nique ou d’une excursion, par exemple.

Présentation d’un barbecue

Pour une cuisson saine et rapide, le barbecue est doté d’un récipient chargé d’accueillir la barquette pour la récupération des graisses, d’une tablette latérale avec crochets porte-ustensiles pour éviter d’effectuer les « allées et retour » pendant la cuisson ou pour permettre d’avoir à portée de main les ustensiles nécessaires à la cuisson. Il comporte également une niche intégrée et un support accueillant le combustible, l’exception étant faite à l’endroit des barbecues électriques qui n’en possèdent pas. Le piètement ou le support de pose fait aussi partie des composantes du barbecue, excepté pour le barbecue d’intérieur qui trouve sa place sur une table. La grille quant à elle est la partie du barbecue au-dessus de laquelle les aliments sont posés pour être cuits. Celle-ci, composée de tiges métalliques droites ou courbées (en inox, en acier chromé ou en fonte) est posée soit de façon horizontale soit verticale et maintenue en hauteur à l’aide d’un système d’encoches dans le barbecue ou grâce à un mécanisme actionné par la manivelle.

Les différents modèles de barbecues


Appareil culinaire esthétique, festif, convivial et fonctionnel, le barbecue se choisit en fonction de son utilisation, de l’espace disponible chez soi (en intérieur ou en extérieur), des exigences et des goûts personnels, car ces appareils de cuisson se distinguent par leur design, leurs options ou la méthode de cuisson, par exemple. Les différents modèles de barbecues disponibles dans les circuits de distribution sont de deux types, les modèles de barbecues d’intérieur et les modèles de barbecues d’extérieur.
Dans la catégorie des barbecues d’extérieur, on trouve les barbecues fixes, les barbecues mobiles, les barbecues portables et les barbecues jetables qui se différencient les uns des autres par leur système d’installation et leur matériau de fabrication. Solide et résistant, le barbecue fixe est fabriqué à partir de matériaux variés tels que la pierre (matériau très esthétique), la brique (pour un style traditionnel) et le béton (plus économique). Pour l’immobiliser dans le sol, il est nécessaire de couler la dalle qui assure la stabilité de l’appareil. A contrario, le barbecue mobile disponible sous toutes les tailles est monté sur roulettes pour un déplacement aisé et est conçu à partir des matériaux tels que l’acier et la fonte. Tout comme le barbecue mobile, le barbecue portable est fabriqué à partir de l’acier et de la fonte, mais il est monté sur des pieds plus ou moins hauts. Enfin, le barbecue jetable qui est le moins répandu et à usage unique est parfait pour le camping.
Concernant les barbecues d’intérieur, ils peuvent être installés simplement sur une table, être directement intégrés à la cuisine ou encore à la cheminée.

1. Barbecue et sécurité

L’utilisation d’un barbecue est une méthode rapide et facile pour réaliser la cuisson des aliments, notamment les grillades et les rôtis.

Les sources d’énergies du barbecue


Le combustible est un élément indispensable pour la mise en marche d’un barbecue. Ainsi, en prenant en compte le type d’énergie utilisé pour le fonctionnement du barbecue, on trouvera différents types de barbecue proposés dans les circuits de distribution. En fonction des préférences et des goûts de chacun, il faudra faire le choix entre le modèle classique de barbecue qui utilise du charbon de bois comme source d’énergie, le modèle traditionnel qui utilise comme source d’énergie le bois, le modèle de barbecue simple et puissant qui utilise le gaz comme combustible, le modèle qui fonctionne à base de l’électricité et dont la spécificité est la facilité d’utilisation et celui 100% écologique qui utilise les rayons solaires pour son fonctionnement. Quel que soit le type de barbecue choisi, chacun présente une méthode de cuisson spécifique. Par exemple, un barbecue qui fonctionne à l’aide du bois ou du charbon permet de donner un fumet particulier aux grillades tout en procurant en même temps, le plaisir du crépitement du feu.

Les règles de sécurité liées à l’usage d’un barbecue


Comme tout appareil de cuisson, le barbecue doit être utilisé avec beaucoup de précautions et conformément à certaines règles de sécurité, afin de réduire les risques de brûlures et d’incendies. En effet, certains modèles produisent une chaleur importante et d’autres, des flammes, ce qui accroît les risques d’incendie, notamment durant la saison estivale.
La réglementation recommande qu’avant tout usage d’un barbecue, il soit nécessaire de s’assurer que l’on est en conformité avec l’administration locale (notamment dans les régions à fort risque d’incendie de forêt) et que l’appareil, ses accessoires et le combustible respectent les normes NF et CE de sécurité de leur gamme de produits. De plus, il est strictement interdit d’allumer les barbecues à bois ou à charbon de bois avec de l’alcool à brûler ou de l’essence, car les flammes produites seraient trop dangereuses. La sécurité doit également être garantie lors de l’installation du barbecue. Par exemple, les barbecues mobiles et portables doivent être installés dans un lieu dégagé, stable et dur. Dans la pratique, le lieu d’installation du barbecue doit s’étendre sur un périmètre de 1,5 mètre et doit être dépourvu de combustibles tels que des branches ou des feuilles sèches. Concernant les barbecues fixes, les consignes de sécurité doivent être respectées lors de sa construction (il s’agit de couler la dalle de béton qui assurera la stabilité de l’appareil de cuisson).
Une fois le barbecue allumé, quel que soit sa source d’énergie (gaz, électricité, charbon, bois), il faut toujours veiller dessus, éviter que les enfants s’en approchent au risque d’être brûlés par la chaleur dégagée ou le matériau du barbecue chauffé. Il est conseillé d’éviter de porter les habits amples qui sont susceptibles d’être touchés par les flammes qui crépitent à travers la grille, de se munir de gants et d’avoir à portée de main un extincteur pour éteindre rapidement les flammes en cas d’incendie.

2. Réglementation sur l’usage des barbecues

Comme l’utilisation de tout objet ou appareil, l’usage d’un barbecue est régi par une réglementation qui doit être mise en application afin d’éviter tout désagrément pendant son utilisation.
Contrairement à ce que peuvent penser bon nombre de personnes, l’usage d’un barbecue n’est pas nocif pour la santé, surtout lorsque son emploi se fait de façon ponctuelle et en suivant les règles de l’art. Donc le barbecue n’est pas cancérigène, il ne fait pas prendre du poids, mais joue plutôt le rôle inverse en permettant de surveiller sa ligne, puisque les graisse de viande qui sont à l’origine d’une augmentation de poids sont éliminées pendant la cuisson. Cependant, le drame qui pourrait survenir lors de l’emploi d’un barbecue concerne les risques de brûlures et d’incendies. Afin d’éviter ces risques, il vaut mieux respecter les normes d’utilisation de cet appareil de cuisson. Les normes à respecter diffèrent selon le type de barbecue et se situent.
En achetant son barbecue (particulièrement les barbecues mobiles et portables), il faut s’assurer qu’il est conforme à la norme D 37-101. En effet, l’appareil de cuisson que l’on doit se procurer doit obligatoirement porter le label NF et être conforme à cette norme.
Après avoir choisir un barbecue qui respecte les règles de sécurité, il faut veiller à ce que son installation en fasse autant, notamment lorsqu’il s’agit de barbecues fixes. Dans le cadre d’une prévention d’incendie, certaines réglementations locales peuvent restreindre pendant une certaine période l’utilisation d’un barbecue qui fonctionne avec le feu pour cuire les aliments. Dans ce cas, il faudra se rapprocher de l’administration locale (à la mairie de la localité) et prendre les renseignements utiles concernant l’installation d’un barbecue extérieur. Concernant les barbecues à bois ou à charbon, les risques de projection d’étincelles et de flambées sont plus importants d’où la nécessité de les installer à l’abri de la végétation sèche. En outre, si on vit en copropriété, il est important de bien tenir compte de la réglementation afin de vérifier s’il n’y est pas mentionné une restriction ou une interdiction de l’utilisation du barbecue en copropriété (heure, saisons, type de barbecue, etc.). Cependant si l’on possède un barbecue électrique sur table, on peut s’en servir sur le balcon, sur la terrasse, sans avoir à demander une autorisation puisqu’il représente un appareil électroménager d’intérieur.
La réglementation exige également qu’après utilisation du barbecue, il faille le stocker dans un lieu sécurisé, loin de la portée des enfants, à l’abri des bombonnes de gaz, des allumeurs (gel, blocs) ou des allumettes. Il est important de ne rien laisser traîner à proximité du barbecue sous peine de courir des risques d’incendies ou d’accidents. L’installation d’un barbecue doit tenir compte de son voisinage et lors de son utilisation, il faut positionner le barbecue de manière optimale par rapport à la trajectoire du vent afin d’éviter autant que possible que la fumée ne nuise au voisinage.

3. Bien choisir son barbecue

Avec l’offre de plus en plus grandissant des barbecues sur le marché, les variétés d’appareils de cuisson ne donnent que l’embarra du choix aux amateurs culinaires.
En effet, la difficulté qu’ils rencontrent est d’opérer un choix parmi les différents modèles de barbecues (les barbecues d’intérieurs et les barbecues d’extérieurs) déclinés en plusieurs modèles différents (barbecue fixe, barbecue mobile, barbecue portable, jetable) aux caractéristiques et fonctionnalités diverses (barbecues à pierre de lave, à couvercle, barbecues fumoirs, les barbecues cuisine d’extérieur, les barbecues four à pain d’extérieur et les barbecues des cheminées d’extérieur). Le choix du barbecue implique aussi de choisir un matériau parmi tous ceux qui sont utilisés dans leur fabrication ainsi que de faire un choix quant au type de combustible / source d’énergie du barbecue.
Pour opérer un bon choix suivant le type de barbecue, il faut prendre en compte plusieurs éléments, le type d’utilisation et la fréquence d’utilisation du barbecue, le nombre de personnes vivant dans le foyer, les habitudes culinaires, l’espace que l’on dispose et le budget disponible pour l’achat du barbecue. En effet, on constatera qu’un grand espace, une famille nombreuse et un budget important seront des éléments parfaits pour s’offrir un barbecue fixe d’une taille imposante permettant par exemple, de recevoir plus d’une vingtaine de convives. En revanche, un petit appartement et un budget serré impliqueront de se contenter d’un barbecue électrique de table ou d’un barbecue mobile et pliant, par exemple. Les gourmets les plus exigeants seront séduits par les modèles de barbecues avec couvercle, dotés d’une pierrade, d’une plaque plancha et même d’un four, pour pouvoir faire une cuisine élaborée et variée en extérieur durant la saison estivale.
Le choix du combustible varie en fonction du système d’allumage, de la vitesse de cuisson, de la position interne ou externe du barbecue, de son prix et du mode d’entretien. Le bois ou le charbon de bois possède un système d’allumage relativement complexe nécessitant de savoir les utiliser. Avec ce type de combustible, la cuisson est assez longue, se fait au feu de bois et convient surtout pour l’extérieur. Les barbecues qui fonctionnent avec ce type de combustibles ont un entretien plus ou moins difficile, à moins que le barbecue ne soit doté d’un bac pour recueillir les graisses et d’un autre pour les cendres. Mais les barbecues fonctionnant au charbon ou au bois permettent d’avoir une cuisson maitrisée et rapide, grâce à la montée rapide de la chaleur, d’obtenir des aliments grillés avec un fumet particulier, notamment lorsqu’on utilise différentes essences de bois.
L’emploi du gaz est coûteux (entre 70 euros et 3 000 euros) et nécessite un entretien courant, mais relativement facile tandis que l’allumage d’un barbecue à l’électricité qui est beaucoup plus simple, implique des consommations énergétiques élevées et une cuisson plus lente. Pratique et simple, c’est la source d’énergie privilégiée pour les modèles de barbecues mobiles, d’appoint et d’intérieur.
Pour un barbecue mobile ou portable, conçu dans un style classique ou moderne, l’acier, plus ou moins épais, sera le matériau le mieux adapté. L’acier peut être inoxydable (résistant à la rouille, incassable, mais a des risques de se décoller sous l’effet de la chaleur) ou émaillé (résistant à la rouille, mais peu efficace aux chocs thermiques et physiques). La fonte, matériau lourd, est utilisé pour la fabrication des modèles de barbecues mobiles, portables et fixes pour un style classique. La particularité de ce matériau est sa bonne résistance à la chaleur. La pierre, la brique et le béton cellulaire sont des matériaux très lourds, possédant un caractère d’isolant (excepté la brique) et dotés d’une bonne résistance à la chaleur. Ce qui fait d’eux des matériaux parfaits pour la réalisation d’un barbecue fixe.

4. Astuces d’entretien du barbecue

Après avoir profité du barbecue pendant les évènements festifs, les excursions, les vacances en été, le camping, le pique-nique, les cérémonies, etc. il est important de procéder à son entretien afin de lui procurer une longue durée de vie.
Pour être cuits, les aliments sont posés au-dessus de la source de chaleur, ceci grâce à une grille. Pour une maniabilité facile et pour plus de sécurité lors de son utilisation, le barbecue est doté d’une ou de deux poignées qui permettent de manipuler la grille même lorsqu’elle est chaude. Déclinée sous différentes formes (rectangulaire, ronde en forme de poisson, en forme de rôti, adaptées aux saucisses), la grille est la partie du barbecue qui nécessite régulièrement un entretien, car c’est elle qui reçoit les aliments. Après une grillade, les résidus de cuisson ou autres graisses brûlées restent coller sur la grille, la règle d’hygiène voudrait qu’on les nettoie le plus rapidement possible. Pour se faire, on peut se servir d’une brosse à poils métallique (brosse dure de préférence) et d’un liquide vaisselle. Le principe est simple, il suffit de verser le liquide vaisselle sur la brosse et s’en servir pour frotter la grille jusqu’à se débarrasser de ces traces d’aliments et enfin rincer abondamment. On peut également utiliser les produits pour four pour s’en débarrasser. Alternativement à l’usage de la brosse et du liquide vaisselle, on peut utiliser du papier journal humide trempé dans de la cendre pour frotter les grilles avant de rincer. Une autre astuce consiste à passer la grille sur des flammes, puis, la brosser avant de rincer.
Pour un entretien optimal de son barbecue, le nettoyage du récupérateur de graisse et du récupérateur de cendre n’est pas à négliger. Ces bacs doivent être vidés de leur contenu et être nettoyés après chaque utilisation. Pour plus de sécurité (afin d’éviter tout risque de brûlure et d’incendie), il est recommandé de vider le récupérateur de cendre après une durée de 24 heures antérieure à son utilisation. Toutefois, si on possède un jardin, il est conseillé de vider le récupérateur de cendre et répandre ces cendres sur les plantations, car elles permettent d’éloigner les limaces et les fourmis insectes nuisibles pour les plantes et les végétaux.
En outre, les barbecues fixes sont ceux qui sont constamment à l’extérieur, de ce fait, ils doivent être nettoyés régulièrement, structure externe compris, à l’aide d’un jet d’eau. Il est important de souligner que l’on doit s’assurer qu’on utilise le produit adéquat au matériau de construction du barbecue fixe pour ne pas l’altérer. En cas de fissuration du barbecue, il faut boucher ces fissures avec un mortier et utiliser le barbecue après une durée de 24 heures.
Autre astuce d’entretien du barbecue, il est recommandé d’effectuer un nettoyage du barbecue à chaque début et fin d’une saison, puis, en profiter pour faire un contrôle général de l’état du barbecue (roues, poignées, structure…). Si besoin est, il ne faut pas hésiter à appliquer une couche de peinture résistante aux intempéries à l’extérieur du barbecue (laisser sécher pendant 48 heures avant d’utiliser le barbecue).

Lorsque les sauces s’en mêlent

Lorsque les sauces s’en mêlentEtes-vous friand de grillades et des sauces délicieusement gourmandes qui les accompagnent ? Alors je vous invite à découvrir les sauces de barbecue.
La sauce pour barbecue est un véritable art culinaire. Bon nombre de recettes ont diverses origines, américaines, scandinaves ou méditerranéennes. Chacune de ces sauces a ses propres caractéristiques et se dédie à certains aliments en particulier. Parmi les sauces pour barbecues, on a au choix la sauce barbecue destinée aux marinades (sauce à la consistance plus liquide, plus acidulée et plus épicée, dans laquelle la viande est immergée), le basting sauce ou sauces à badigeonner (qu’on utilise pour badigeonner la viande en fin de cuisson afin d’obtenir une sauce caramélisée douce et épicée) et différentes autres sauces barbecues qui se consomment avec différents aliments tels que la viande, le poisson ou les légumes et ont des saveurs variées allant du sucré-salé à l’acidulé en passant par l’épicé. Si vous êtes un amateur de grillades durant la saison estivale, concoctez des grillades à déguster en famille ou entre amis et accompagnez-les d’une sauce de grillade appropriée. L’une des sauces que je vous propose de découvrir aujourd’hui est la sauce blanche, idéale pour accompagner les grillades de poissons, de fruits de mer et de viande blanche.

Comment concocter une grillade à la sauce blanche ?


Pour préparer une sauce blanche pour accompagner des grillades, on aura besoin de 6,5 millilitres de vinaigre blanc, de 125 millilitres de mayonnaise, d’une demi-cuillère à café de poivre, d’une demi-cuillère à café de gros sel, d’une cuillère à soupe d’oignons émincés, d’une demi-cuillère à café de sucre et d’une demi-gousse d’ail émincée. Pour obtenir la sauce, il suffira de mélanger le sucre, l’ail, les oignons, le sel et le poivre, puis d’écraser le mélange afin d’obtenir auquel on ajoutera le vinaigre ainsi que la mayonnaise. Lorsque la sauce est prête, il suffira de rectifier l’assaisonnement avec du sel ou du poivre si nécessaire. Si la sauce blanche accompagne bien les poissons notamment le saumon, les fruits de mer et la viande blanche (poulet, dinde), on pourra aussi l’utiliser pour accompagner des grillades de viande de porc, de lapin ou de canard, par exemple. Pour parfumer de manière optimale la viande avec la sauce blanche, il faut découper la viande en morceaux, puis la mélanger dans la sauce prête afin que le goût pénètre mieux avant de l’enfiler sur des pics et de la faire griller.

1. Origine et composition de la sauce barbecue

D’après les sources, les origines de la sauce barbecue se trouvent dans les Caraïbes alors que Christoph Colomb visitait l’île. Pourtant d’autres sources affirment que les premières sauces pour barbecue ont commencé à être mentionnées seulement 200 ans après la création des premières colonies américaines au cours du 17ème siècle. D’ailleurs, la sauce moutarde de Caroline du sud qui proviendrait des colons allemands au 18ème siècle est évoquée comme étant la première sauce pour barbecue par des spécialistes. Bien qu’elles soient officiellement apparues au cours du 17ème siècle, les sauces pour barbecue ont commencées à être commercialisées à partir des années 1923 par Louis Maull propriétaire de l’entreprise Maull & Co basée aux USA. Mais il faudra attendre jusqu’en 1951 pour que la vente des sauces barbecues prenne effectivement son envol grâce à la société Heinz qui fut le premier fournisseur sur tout le territoire national.
Connue sous le nom de sauce bbq du côté des Etats-Unis, la sauce barbecue se présente soit de façon liquide soit de façon épaisse en fonction des ingrédients qui la composent. Obtenue à base d’un mélange de saveurs aigres (à l’instar du vinaigre ou du cidre de pomme), les sauces barbecues peuvent être sucrées, plus ou moins épicées, aigre douces, sucrées salées, quelquefois fumées et ont un double usage, accompagner la viande et / ou assaisonner des frites. On peut également utiliser une sauce de barbecue pour la cuisson en tant que marinades et pour badigeonner la grillade avant, pendant ou après la cuisson. Parmi les sauces de barbecue les plus populaires, c’est la sauce barbecue qui remporte la palme. Même si elle se décline en de nombreuses variétés selon les régions où elle est préparée, les ingrédients de base pour la confection de la sauce barbecue restent identiques, à savoir la sauce tomate ou la purée de tomate, le vinaigre, les épices ou le piment ainsi que les éléments sucrés comme du miel ou le sucre. Elle se décline en différentes versions en fonction du pays où elle est confectionnée. Par exemple, en Amérique du sud, notamment en Argentine, au Chili, en Bolivie ou au Pérou, la sauce barbecue s’assimile à une sauce verte faite à base de persil et est servie à table comme assaisonnement, mais peut aussi être utilisée comme marinade ou comme sauce de grill permettant de badigeonner la viande, tandis qu’en Australie, la sauce barbecue se résume à un simple mélange de tomates et de sauce Worcestershire et en Inde, elle est réalisée à base de yaourt.

La sauce barbecue sauce scandinave


Parfait pour le saumon et le poulet grillé, la sauce scandinave est une sauce barbecue qui ravira les papilles des gourmets les plus exigeants. Facile et simple à cuisiner, la sauce scandinave se fait en un tour de main. Les ingrédients nécessaires à sa confection dont une cuillère à café de zeste de citron râpé finement, une cuillère à café de poivre noir, une cuillère à café de gros sel, 4 cuillères à soupe de jus de citron, 150 millilitres d’aneth frais haché, 250 millilitres de moutarde forte, 750 millilitres de mayonnaise et 250 millilitres de crème fraiche. Pour obtenir la sauce scandinave qui accompagnera les grillades, il faudra se servir d’un fouet pour mélanger correctement tous les ingrédients, puis, rectifier l’assaisonnement avec du jus de citron, du sel et du poivre en fonction de ses goûts et servir avec des brins d’aneth frais.

2. Faire un barbecue sain

L’été est proche et une envie folle de déguster les grillades se fait ressentir. Des retrouvailles autour d’un barbecue son très prisées durant la période estivale. Mais pas de panique, si vous souhaitez faire la ligne, vous pourrez conjuguer barbecue et diététique.
Pendant tout l’été, le barbecue est à la mode, les grillades de viande, de fruits, de poisson, de légumes ou de fruits font partie du menu estival. La mobilité et la rapidité de certains modèles de barbecues en font des accessoires parfait pour s’offrir des grillades au camping, durant des pique-niques, des excursions ou des escapades en caravane, par exemple. Pour une utilisation saine du barbecue et éviter les désagréments liées à son utilisation telles que les maladies cancérigènes, il existe une panoplie d’astuces permettant de réduire les potentiels effets nocifs de la cuisson au barbecue. Toutefois, il est important de savoir que le potentiel cancérigène de la cuisson au barbecue est dû à l’absorption à forte dose et à temps régulier de la fumée porteuse de benzopyrènes (facteur cancérigène). Cette fumée porteuse de benzopyrène est produite par le contact des corps gras issus de la viande au contact des braises.
Ainsi, pour une cuisson saine et diététique, il est important de ne pas faire cuire les aliments trop longtemps, car ils risqueraient de carboniser. C’est cette partie carbonisée qui contient une quantité importante de benzopyrènes et qu’il serait préférable de ne pas consommer. Pendant la cuisson des aliments, il faudra aussi veiller à retourner constamment les aliments pour éviter qu’ils ne se carbonisent, éviter les marinades trop grasses, privilégier les vinaigres aromatisés, la moutarde, faire cuire de la viande maigre, du blanc de poulet sans la peau, de l’échine de porc ou du poisson. A défaut, il sera nécessaire de dégraisser au maximum les viandes ou/et de retirer la peau, de surélever la grille au maximum afin d’éviter que les aliments ne soient en contact direct avec les flammes, mais plutôt à la chaleur de la braise. Enfin, il faudra veiller à bien entretenir le barbecue, nettoyer la grille avant chaque cuisson et garder à la portée de main un vaporisateur d’eau pour contrôler les flammes.
La période estivale est une excellente occasion pour manger moins gras grâce au barbecue qui permet de faire de succulentes grillades. A la place d’hamburgers et de viandes trop grasses, essayez des brochettes diététiques, esthétiques et succulentes, confectionnées à l’aide d’aliments peu gras, de légumes ou de fruits. Les pics dont on se servira pour faire les grillades doivent être des pics sécurisés pour qu’ils ne prennent pas feu et permettent d’éviter les brûlures. Si un pic en bois n’est pas très sécurisant il est toutefois possible de le tremper dans de l’eau pendant une trentaine de minutes avant de s’en servir.

 

La sauce barbecue un mélange de saveurs étoffées.

La sauce barbecue un mélange de saveurs étoffées.La sauce barbecue est un liquide très épais, préparer en fonction de la recette que vous voulez apprêtez. C’est un mélange de saveurs aigres, sucrées ou salées ou très épicées en fonction des régions et su type de sauces.

Vous pouvez aussi trouver sur des tables des sauces barbecues fumées. La sauce barbecue peut servir d’accompagnement à la viande ou aider à la cuisson en tant que marinade et cela se fait en barbouillant la grillade juste avant et pendant et après la cuisson. Généralement, pour faire une sauce barbecue, des ingrédients de bases sont la plupart du temps utilisés. Il peut s’agir de la sauce tomate ou purée de tomate, du vinaigre ou cidre, des épices et du piment en fonction du résultat à obtenir. Un ingrédient sucré peut aussi être intégré dans cette préparation, vous pouvez y ajouter comme élément sucré du miel, ou un sirop concentré en sucre. Une sauce barbecue est un élément très indispensable pour réussir une bonne recette barbecue.

Sauce barbecue, recettes d’ici et d’ailleurs

Les sauces barbecues sont à l’origine venues des premières colonies américaines au 17ème siècle certains historiens affirment que Christophe Colomb de retour d’une de ses explorations dans les Caraïbes seraient revenu avec une valise portant diverses sauces. Ce n’est que dans les années 1923 que Louis Maull commencent a commercialiser les premières sauces barbecue au travers de son entreprise MaullCo, et aussi vers 1951 le commerce des sauces barbecues se développe grâce à son premier distributeur national la société Heinz.

Se sont des sauces aux saveurs variées, qui amènent chaque pays ou presque à revoir sa composition de sauces barbecues selon sa culture et son mode alimentaire. En Amérique du Sud principalement en argentine au Chili, en Bolivie et au Pérou, la sauce barbecue est appelé Chimi Churry, une sauce verte à base de persil utiliser comme marinade ou badigeonnage, elle est aussi servie à table comme condiment. La Vinagrete du brésil est une variante, une sauce composée de vinaigre, d’huile d’olive, de tomates, de persil et d’oignons. Aux Etats-Unis, chaque région à sa sauce barbecue particulière, c’est une tradition tout comme le vin en France. Un mélange de tomates et de sauce Worcestershire compose la sauce barbecue australienne, mais aussi on trouve de plus en plus dans le marché australien des sauces à bases de fruits ou des sauces brunes.

En inde comme dans l’Asie, la sauce barbecue est aussi utiliser et chaque y va de sa tradition, comme la sauce barbecue au yaourt pour accompagner le poulet tandoori chez les indiens. Les japonais quand à eux utilise une sauce soja très douce appelée Tare, cette sauce accompagne généralement le Teriyaki qui est une recette de barbecue sur grill à base de poissons et sauce japonaise. A part les grands leaders du marché de sauces en France, peu de sauces barbecues peuvent se targuer de faire partir d’une recette typiquement française. C’est pour cela que sauce piquante milite pour la diffusion de sauce barbecue aves des diverses offres et recettes en la matière.

Barbecue, une cuisson diététique pour l’été

Barbecue, une cuisson diététique pour l’étéDes études ont démontré une certaine toxicité pour les barbecues au charbon de bois, en effet, la substance grasse qui se déverse sur les braises s’enflamme et libère une matière potentiellement cancérigène nommé benzopyrène, qui à son tour se dépose sur la surface des aliments. Parfois, pour éviter ce désagrément certains spécialistes conseillent d’utiliser un barbecue électrique ou encore un barbecue vertical. Diverses solutions sont également suggérées pour ceux qui utilisent des barbecues à charbon, enfin de minimiser ou d’éviter au maximum la formation de benzopyrène.

Comment griller une viande sur un barbecue en bois

En grillant une viande sur le barbecue, la chaleur fait fondre le gras qui découle de la viande. Ces amas de gras forment alors de petites gouttelettes qui tombent sur les braises. Ce gras mis en contact avec les braises produit une fumée porteuse de benzopyrène, substance cancérigène lorsqu’elle est absorbée à fortes doses et de manière régulière. Pour y remédier, il faut au préalable choisir son charbon de bonne qualité, avec un taux de carbone brut supérieur à 70%, ne pas laisser trop longtemps la grillade sur le feu ou éviter de consommer la partie carbonisée. Dégraisser au maximum les viandes à griller et évitez les marinades trop huileuses. Vos aliments ne doivent pas être cuits au contact des flammes, mais à la chaleur de la braise et il est conseillé de surélever sa grille de cuisson. Accompagnez vos repas de barbecue avec des légumes, afin de diluer les molécules de benzopyrène dans l’estomac. Toujours nettoyer et entretenir sa grille en fin de cuisson, garder à portée de main un vaporisateur d’eau pendant la cuisson pour contrôler les montées de flammes.

Quand barbecue rime avec diététique

Vous pouvez en même temps continuer à suivre votre régime alimentaire, à faire attention à votre ligne tout en mangeant un bon repas barbecue. Il suffit plutôt de surveiller votre combinaison alimentaire, savoir faire la part des choses. Le problème d’un repas barbecue ne vient pas souvent des grillades, mais surtout de ses accompagnements, sauces, chips, etc. Les aliments doivent être cuits sans matière grasses, les sauces ou les marinades doivent être moins grasses. Il est possible de faire des marinades à partir d’un mélange du type citron, eau, vinaigre balsamique, herbes aromatiques. Des pommes de terre enveloppées dans du papier aluminium et cuites à la braise avec une noisette de beurre salé peuvent servir d’accompagnement, des aubergines coupées en fines tranche et grillées sur le barbecue feront aussi bien l’affaire. Faites vous plaisir autour d’un repas barbecue sans pour autant exploser le compteur de calories et de graisses.

Le cru aliment entier et savoureux

Le cru aliment entier et savoureuxQue se soit un granivore, un frugivores, un instinctos ou un liquidariens, le crudivorisme ouvre la porte à un univers unique d’un style particulier d’alimentations dont les qualités gardent toutes leurs saveurs. Manger cru est un mode de vie. Sans cette pratique, on a recours à des aliments crus, de préférence biologiques et alcalisant, c’est-à-dire des aliments qui n’ont bis aucune transformation. Cette façon de s’alimenter est majoritairement végétalienne, mais certains y incluent aussi des aliments à bases de viandes et de poissons crus.

En alimentation vivante, chaque racine, chaque feuille, chaque graine, est encore vivante jusqu’au moment où elle se retrouve dans un plat. La plupart des aliments dans leur forme non modifié, c’est-à-dire pas encore passé au feu sont une source incroyable de saveurs, et sont parfois sucrés ou légèrement salé naturellement, c’est pour cela que en les cuisant ils perdent beaucoup de leurs vitamines et deviennent stériles. La cuisson des aliments provoque la destruction d’une grande quantité d’oligo éléments, des minéraux, et des enzymes bénéfiques pour l’organisme.
bien qu’il soit important de signaler que la cuisson totales des aliments est efficace pour détruire les bactéries nocives à l’organisme, surtout en ce qui concerne les viandes et toutes autres productions d’origines animales, et aussi bien que les végétaux. L’expérience du cru à prouver que prendre ses repas cru et d’une manière saine est un gage de bonne santé et l’assurance d’une longue. Les aliments crus gardent tous leurs composants alimentaires, ils sont entiers, et très savoureux à la consommation. Ils comportent des avantages réels, comme la consommation élevée d’antioxydants, de fibres alimentaires, et un faible taux de consommation de matières grasses. Il est donc important d’avoir à sa table quotidiennement des aliments crus.

Manger cru et bien

Un régime comprenant à la fois du cru et du cuit de temps en temps est idéal et comble parfaitement les besoins nutritionnels de votre corps. Le plus important est qu’il soit le plus équilibré possible, c’est à dire pas trop maigre, ni trop gras, plutôt gouteux et convivial.

Découvrir les fruits grillés au barbecue

Les brochettes de fruits grillées sont une façon inédite de manger ses fruits et d’animer les déjeuners ou les dîners d’été. On peut assembler sur une même tige plusieurs fruits pour un meilleur goût, fruits de saison ou fruits exotiques. Voici une recette de brochettes grillées qui ne demande que quelques minutes au grill et idéale pour quatre personnes. C’est une recette qui nécessite un temps de réalisation de 30 minutes et un temps de cuisson de 10 minutes.

Par exemple, l’une des recettes de fruits grillés nécessitera les ingrédients suivants :

  • un ananas bien frais,
  • deux mangues
  • quatre kiwis
  • quelques fraises
  • 200 grammes  de miel ou à défaut de caramel liquide
  • 4 cuillères à soupe de beurre fondu.

Lorsque vous disposez de tous les ingrédients nécessaires à la recette, vous pouvez commencez par les laver et équeuter les fraises. Ensuite, il vous faut allumer le barbecue ou la plancha en privilégiant le mode cuisson indirect avec une chaleur forte située entre 200° C et 220 °C. Pendant que la plancha est en train de chauffer, découpez tous les fruits sauf les fraises en morceaux de deux centimètres. Vous devez ensuite empiler les morceaux de fruits sur des broches en bois en alternant les couleurs par exemple pour donner aux broches un joli. Lorsque les fruits sont embrochés, il faut ensuite mélanger  le miel et le beurre, puis, barbouiller les brochettes de fruits de ce mélange avant de les passer au gril préchauffé du barbecue pendant 8 à 10 minutes. De temps en temps, retourner  pour éviter qu’elles ne grillent.

Si vous respectez bien ces étapes, vous dégusterez vos brochettes de fruits grillés en moins de quarante minutes.

 Vous pouvez accompagner ces brochettes grillées avec des brochettes de fruits fraîches en quantité. En une heure maximum, vous pourrez réaliser cette recette très facile à concevoir et idéale pour 4 – 6 personnes.

Les ingrédients pour la préparation sont :

24 morceaux d’ananas

24 morceaux de pommes Granny Smith,

24 chamallows,

24 fraises,

24 framboises, deux kiwis et 24 pics en bois.

Pour ce qui est de la préparation, elle est simple. Il vous faut d’abord bien laver les fruits et éplucher les kiwis. Après avoir lavé les fruits vous devez les couper en rondelles ou en dés, selon votre préférence et les faire glisser sur des pics de bois. Vous pouvez, pour que vos brochettes soient meilleures, les mettre  quelques temps au frais, et après,  les brochettes de fruits seront prêtes.  Il ne vous restera plus qu’à vous régalez.

Avec  ces deux recettes  de brochettes aux fruits, passées au barbecue, vous n’auriez plus à vous en faire pour les desserts après repas ou alors  lors de vos soirées entre amis.

Crevettes sauce cacahuètes

crevettes grilléesVoici pour vous une recette simple, facile à réaliser, soit pour la maison, soit pour recevoir des amis. Il s’agit de la recette de crevettes sauce cacahuètes proposée par Weber- Grill Academy. Plat facile à réaliser cette recette gourmande mi sucrée mi salée aux accents américains ravira toutes vos convives. C’est une  recette qui  nécessite un temps de préparation de 30 minutes et un temps de cuisson de 10 minutes. En 40 minutes environ, vos crevettes sauce cacahuètes seront prêtes. Ce plat riche et complet, peut être réalisé pour plusieurs personnes ou pour un nombre restreint d’individus.

 

Les ingrédients qui vous sont listés ci-dessous sont valables pour  4 personnes.

 

Ingrédients :

Pour réussir vos crevettes sauce cacahuètes, vous aurez besoin de :

 

  • 32 crevettes décortiquées qui doivent être bien nettoyées avant la cuisson,
  • un peu de sel et du poivre avec de l’huile d’olive.

 

Pour les ingrédients de la sauce cacahuète il vous faut :

  • 250 millilitre non sucré de lait de coco avec
  •  80 gramme de beurre de cacahuète ;
  • 1 c  à café de zeste,
  • 1 c  à café de gingembre frais râpé,
  • 1 c à soupe de sauce chili épicée,
  • 1 c  de sucre brun,
  • 1c à soupe de sauce soja

 

Surtout, ne pas oublier le jus de citron vert pour rehausser la saveur

Voilà en gros les ingrédients dont vous aurez besoin pour réussir  votre  barbecue de  crevettes à la sauce cacahuètes. Vous pouvez les réduire  ou les augmenter en fonction du nombre de personne.

 

Préparation

 

En ce qui concerne la préparation, vous devez d’abord préparer la sauce aux cacahuètes en mettant et en mélangeant  dans une casserole tous les ingrédients de la sauce. Cuire à feu doux à partir  d’un barbecue à charbon de bois, à gaz ou électrique pendant 5 minutes en la remuant sans vous arrêtez et sans laisser bouillir. Après avoir retiré du feu, vous obtiendrez une consistance lisse, la sauce en se refroidissant doit s’épaissir.

 

Passé cette première étape, prendre vos crevettes et les piquer une à une avec un cure-dent afin de bien les maintenir et faciliter leur dégustation. Disposez ensuite les minis brochettes de crevettes sur la grille du barbecue pour une durée de 5 minutes, et les retourner une fois au milieu de la cuisson. Vos crevettes sauce cacahuètes sont ainsi prêtes. Votre recette implique de déguster vos crevettes avec la sauce cacahuète en les trempant dans celle-ci.

 

Cette recette peut très bien convenir pour un dîner après une longue journée de travail ou un déjeuner en famille, car en quelque minutes vous aurez achevé de préparer cette recette aussi goûteuse que gourmande.

 

Maïs grillé à la mode Cajun

Du maïs grillé au barbecue comme aux US! Facile à préparer et délicieux!

Ingrédients

environ 3 L 1/2 d’eau
1/2 tasse de sucre
1/2 tasse de sel
8 épis de maïs
1/2 tasse de beurre
sel et poivre

Préparation:

Dans un récipient, verser l’eau et mélanger-y le sel et le poivre jusqu’à dissolution. Faites tremper les épis de maïs dans cette eau au moins 30 mn, pas plus de 8h.
Préparez votre barbecue et huilez un peu la grille.
Faites griller les épis de maïs en les retournant toutes les 2-3 mn environ jusqu’à ce qu’ils soient cuits de chaque côté.
Étalez le beurre sur les épis et dégustez!

Pas envie de préparez vous-même votre maïs grillé, mais tout de même une envie furieuse d’un bon plat typique US?
J’ai découvert récemment un site sympa où on peut trouver tout un tas de restos, dont plusieurs restos de spécialités américaines, c’est RepasChezSoi.com. Allez-y jeter un oeil!

Yakitoris variés

 

Yakitori en japonais, ce sont des brochettes de poulet grillées sur feu de bois.  Le poulet peut bien sûr être remplacé par d’autres viandes, des légumes ou encore des fruits de mer.

Ici on va se régaler avec des yakitoris au poulet et des yakitoris aux moi x de Saint-Jacques.

Ingrédients:

- 3 blancs de poulet

- 18 noix de St-Jacques

- le vert de 6 oignons nouveaux ou jeunes poireaux

Pour la marinade:

- 1 CS de gingembre râpé

- 8 CS de sauce soja

- 4 CS de saké

- 2 CS de mirin

- 2 CS de cassonade

- 4 CS d’huile d’olive

Préparation:

  1. Découpez les blancs de poulet en cube et enfilez-les sur des piques en bois en intercalant un tronçon de vert d’oignon ou de poireau entre chaque morceau.
  2. A l’aide d’un petit couteau, quadrillez les 2 faces des St-Jacques. Enfilez-les sur des piques en bois.
  3. Dans un plat creux, mélangez tous les ingrédients de la marinade. Déposez les brochettes dans le plat et laissez-les mariner au moins 30 mn.
  4. Égouttez les brochettes. Les cuire au barbecue: 8 mn pour le poulet et 4 mn pour les St-Jacques. Pensez à les retourner à mi-cuisson et à badigeonner les brochettes de marinade tout au long de la cuisson.

Servez avec une sauce composée de :

1 CS de gingembre râpé, 1 petit piment rouge épépiné et haché, 1/2 botte de ciboulette, le jus d’1 citron vert, 3 CS de sauce soja, 1 CS vinaigre de riz blanc, 1 CS sucre semoule.