Tout comprendre des barbecues

Tout comprendre des barbecuesLe barbecue est un appareil de cuisson permettant de cuire une variété d’aliments à la grille. En fonction de sa taille, cet appareil permet au choix de griller des aliments pour deux convives ou pour tout un groupe de personnes. Rapide et pratique, le barbecue peut être utilisé lors de diverses occasions, dans un camping, lors d’un pique-nique ou d’une excursion, par exemple.

Présentation d’un barbecue

Pour une cuisson saine et rapide, le barbecue est doté d’un récipient chargé d’accueillir la barquette pour la récupération des graisses, d’une tablette latérale avec crochets porte-ustensiles pour éviter d’effectuer les « allées et retour » pendant la cuisson ou pour permettre d’avoir à portée de main les ustensiles nécessaires à la cuisson. Il comporte également une niche intégrée et un support accueillant le combustible, l’exception étant faite à l’endroit des barbecues électriques qui n’en possèdent pas. Le piètement ou le support de pose fait aussi partie des composantes du barbecue, excepté pour le barbecue d’intérieur qui trouve sa place sur une table. La grille quant à elle est la partie du barbecue au-dessus de laquelle les aliments sont posés pour être cuits. Celle-ci, composée de tiges métalliques droites ou courbées (en inox, en acier chromé ou en fonte) est posée soit de façon horizontale soit verticale et maintenue en hauteur à l’aide d’un système d’encoches dans le barbecue ou grâce à un mécanisme actionné par la manivelle.

Les différents modèles de barbecues


Appareil culinaire esthétique, festif, convivial et fonctionnel, le barbecue se choisit en fonction de son utilisation, de l’espace disponible chez soi (en intérieur ou en extérieur), des exigences et des goûts personnels, car ces appareils de cuisson se distinguent par leur design, leurs options ou la méthode de cuisson, par exemple. Les différents modèles de barbecues disponibles dans les circuits de distribution sont de deux types, les modèles de barbecues d’intérieur et les modèles de barbecues d’extérieur.
Dans la catégorie des barbecues d’extérieur, on trouve les barbecues fixes, les barbecues mobiles, les barbecues portables et les barbecues jetables qui se différencient les uns des autres par leur système d’installation et leur matériau de fabrication. Solide et résistant, le barbecue fixe est fabriqué à partir de matériaux variés tels que la pierre (matériau très esthétique), la brique (pour un style traditionnel) et le béton (plus économique). Pour l’immobiliser dans le sol, il est nécessaire de couler la dalle qui assure la stabilité de l’appareil. A contrario, le barbecue mobile disponible sous toutes les tailles est monté sur roulettes pour un déplacement aisé et est conçu à partir des matériaux tels que l’acier et la fonte. Tout comme le barbecue mobile, le barbecue portable est fabriqué à partir de l’acier et de la fonte, mais il est monté sur des pieds plus ou moins hauts. Enfin, le barbecue jetable qui est le moins répandu et à usage unique est parfait pour le camping.
Concernant les barbecues d’intérieur, ils peuvent être installés simplement sur une table, être directement intégrés à la cuisine ou encore à la cheminée.

1. Barbecue et sécurité

L’utilisation d’un barbecue est une méthode rapide et facile pour réaliser la cuisson des aliments, notamment les grillades et les rôtis.

Les sources d’énergies du barbecue


Le combustible est un élément indispensable pour la mise en marche d’un barbecue. Ainsi, en prenant en compte le type d’énergie utilisé pour le fonctionnement du barbecue, on trouvera différents types de barbecue proposés dans les circuits de distribution. En fonction des préférences et des goûts de chacun, il faudra faire le choix entre le modèle classique de barbecue qui utilise du charbon de bois comme source d’énergie, le modèle traditionnel qui utilise comme source d’énergie le bois, le modèle de barbecue simple et puissant qui utilise le gaz comme combustible, le modèle qui fonctionne à base de l’électricité et dont la spécificité est la facilité d’utilisation et celui 100% écologique qui utilise les rayons solaires pour son fonctionnement. Quel que soit le type de barbecue choisi, chacun présente une méthode de cuisson spécifique. Par exemple, un barbecue qui fonctionne à l’aide du bois ou du charbon permet de donner un fumet particulier aux grillades tout en procurant en même temps, le plaisir du crépitement du feu.

Les règles de sécurité liées à l’usage d’un barbecue


Comme tout appareil de cuisson, le barbecue doit être utilisé avec beaucoup de précautions et conformément à certaines règles de sécurité, afin de réduire les risques de brûlures et d’incendies. En effet, certains modèles produisent une chaleur importante et d’autres, des flammes, ce qui accroît les risques d’incendie, notamment durant la saison estivale.
La réglementation recommande qu’avant tout usage d’un barbecue, il soit nécessaire de s’assurer que l’on est en conformité avec l’administration locale (notamment dans les régions à fort risque d’incendie de forêt) et que l’appareil, ses accessoires et le combustible respectent les normes NF et CE de sécurité de leur gamme de produits. De plus, il est strictement interdit d’allumer les barbecues à bois ou à charbon de bois avec de l’alcool à brûler ou de l’essence, car les flammes produites seraient trop dangereuses. La sécurité doit également être garantie lors de l’installation du barbecue. Par exemple, les barbecues mobiles et portables doivent être installés dans un lieu dégagé, stable et dur. Dans la pratique, le lieu d’installation du barbecue doit s’étendre sur un périmètre de 1,5 mètre et doit être dépourvu de combustibles tels que des branches ou des feuilles sèches. Concernant les barbecues fixes, les consignes de sécurité doivent être respectées lors de sa construction (il s’agit de couler la dalle de béton qui assurera la stabilité de l’appareil de cuisson).
Une fois le barbecue allumé, quel que soit sa source d’énergie (gaz, électricité, charbon, bois), il faut toujours veiller dessus, éviter que les enfants s’en approchent au risque d’être brûlés par la chaleur dégagée ou le matériau du barbecue chauffé. Il est conseillé d’éviter de porter les habits amples qui sont susceptibles d’être touchés par les flammes qui crépitent à travers la grille, de se munir de gants et d’avoir à portée de main un extincteur pour éteindre rapidement les flammes en cas d’incendie.

2. Réglementation sur l’usage des barbecues

Comme l’utilisation de tout objet ou appareil, l’usage d’un barbecue est régi par une réglementation qui doit être mise en application afin d’éviter tout désagrément pendant son utilisation.
Contrairement à ce que peuvent penser bon nombre de personnes, l’usage d’un barbecue n’est pas nocif pour la santé, surtout lorsque son emploi se fait de façon ponctuelle et en suivant les règles de l’art. Donc le barbecue n’est pas cancérigène, il ne fait pas prendre du poids, mais joue plutôt le rôle inverse en permettant de surveiller sa ligne, puisque les graisse de viande qui sont à l’origine d’une augmentation de poids sont éliminées pendant la cuisson. Cependant, le drame qui pourrait survenir lors de l’emploi d’un barbecue concerne les risques de brûlures et d’incendies. Afin d’éviter ces risques, il vaut mieux respecter les normes d’utilisation de cet appareil de cuisson. Les normes à respecter diffèrent selon le type de barbecue et se situent.
En achetant son barbecue (particulièrement les barbecues mobiles et portables), il faut s’assurer qu’il est conforme à la norme D 37-101. En effet, l’appareil de cuisson que l’on doit se procurer doit obligatoirement porter le label NF et être conforme à cette norme.
Après avoir choisir un barbecue qui respecte les règles de sécurité, il faut veiller à ce que son installation en fasse autant, notamment lorsqu’il s’agit de barbecues fixes. Dans le cadre d’une prévention d’incendie, certaines réglementations locales peuvent restreindre pendant une certaine période l’utilisation d’un barbecue qui fonctionne avec le feu pour cuire les aliments. Dans ce cas, il faudra se rapprocher de l’administration locale (à la mairie de la localité) et prendre les renseignements utiles concernant l’installation d’un barbecue extérieur. Concernant les barbecues à bois ou à charbon, les risques de projection d’étincelles et de flambées sont plus importants d’où la nécessité de les installer à l’abri de la végétation sèche. En outre, si on vit en copropriété, il est important de bien tenir compte de la réglementation afin de vérifier s’il n’y est pas mentionné une restriction ou une interdiction de l’utilisation du barbecue en copropriété (heure, saisons, type de barbecue, etc.). Cependant si l’on possède un barbecue électrique sur table, on peut s’en servir sur le balcon, sur la terrasse, sans avoir à demander une autorisation puisqu’il représente un appareil électroménager d’intérieur.
La réglementation exige également qu’après utilisation du barbecue, il faille le stocker dans un lieu sécurisé, loin de la portée des enfants, à l’abri des bombonnes de gaz, des allumeurs (gel, blocs) ou des allumettes. Il est important de ne rien laisser traîner à proximité du barbecue sous peine de courir des risques d’incendies ou d’accidents. L’installation d’un barbecue doit tenir compte de son voisinage et lors de son utilisation, il faut positionner le barbecue de manière optimale par rapport à la trajectoire du vent afin d’éviter autant que possible que la fumée ne nuise au voisinage.

3. Bien choisir son barbecue

Avec l’offre de plus en plus grandissant des barbecues sur le marché, les variétés d’appareils de cuisson ne donnent que l’embarra du choix aux amateurs culinaires.
En effet, la difficulté qu’ils rencontrent est d’opérer un choix parmi les différents modèles de barbecues (les barbecues d’intérieurs et les barbecues d’extérieurs) déclinés en plusieurs modèles différents (barbecue fixe, barbecue mobile, barbecue portable, jetable) aux caractéristiques et fonctionnalités diverses (barbecues à pierre de lave, à couvercle, barbecues fumoirs, les barbecues cuisine d’extérieur, les barbecues four à pain d’extérieur et les barbecues des cheminées d’extérieur). Le choix du barbecue implique aussi de choisir un matériau parmi tous ceux qui sont utilisés dans leur fabrication ainsi que de faire un choix quant au type de combustible / source d’énergie du barbecue.
Pour opérer un bon choix suivant le type de barbecue, il faut prendre en compte plusieurs éléments, le type d’utilisation et la fréquence d’utilisation du barbecue, le nombre de personnes vivant dans le foyer, les habitudes culinaires, l’espace que l’on dispose et le budget disponible pour l’achat du barbecue. En effet, on constatera qu’un grand espace, une famille nombreuse et un budget important seront des éléments parfaits pour s’offrir un barbecue fixe d’une taille imposante permettant par exemple, de recevoir plus d’une vingtaine de convives. En revanche, un petit appartement et un budget serré impliqueront de se contenter d’un barbecue électrique de table ou d’un barbecue mobile et pliant, par exemple. Les gourmets les plus exigeants seront séduits par les modèles de barbecues avec couvercle, dotés d’une pierrade, d’une plaque plancha et même d’un four, pour pouvoir faire une cuisine élaborée et variée en extérieur durant la saison estivale.
Le choix du combustible varie en fonction du système d’allumage, de la vitesse de cuisson, de la position interne ou externe du barbecue, de son prix et du mode d’entretien. Le bois ou le charbon de bois possède un système d’allumage relativement complexe nécessitant de savoir les utiliser. Avec ce type de combustible, la cuisson est assez longue, se fait au feu de bois et convient surtout pour l’extérieur. Les barbecues qui fonctionnent avec ce type de combustibles ont un entretien plus ou moins difficile, à moins que le barbecue ne soit doté d’un bac pour recueillir les graisses et d’un autre pour les cendres. Mais les barbecues fonctionnant au charbon ou au bois permettent d’avoir une cuisson maitrisée et rapide, grâce à la montée rapide de la chaleur, d’obtenir des aliments grillés avec un fumet particulier, notamment lorsqu’on utilise différentes essences de bois.
L’emploi du gaz est coûteux (entre 70 euros et 3 000 euros) et nécessite un entretien courant, mais relativement facile tandis que l’allumage d’un barbecue à l’électricité qui est beaucoup plus simple, implique des consommations énergétiques élevées et une cuisson plus lente. Pratique et simple, c’est la source d’énergie privilégiée pour les modèles de barbecues mobiles, d’appoint et d’intérieur.
Pour un barbecue mobile ou portable, conçu dans un style classique ou moderne, l’acier, plus ou moins épais, sera le matériau le mieux adapté. L’acier peut être inoxydable (résistant à la rouille, incassable, mais a des risques de se décoller sous l’effet de la chaleur) ou émaillé (résistant à la rouille, mais peu efficace aux chocs thermiques et physiques). La fonte, matériau lourd, est utilisé pour la fabrication des modèles de barbecues mobiles, portables et fixes pour un style classique. La particularité de ce matériau est sa bonne résistance à la chaleur. La pierre, la brique et le béton cellulaire sont des matériaux très lourds, possédant un caractère d’isolant (excepté la brique) et dotés d’une bonne résistance à la chaleur. Ce qui fait d’eux des matériaux parfaits pour la réalisation d’un barbecue fixe.

4. Astuces d’entretien du barbecue

Après avoir profité du barbecue pendant les évènements festifs, les excursions, les vacances en été, le camping, le pique-nique, les cérémonies, etc. il est important de procéder à son entretien afin de lui procurer une longue durée de vie.
Pour être cuits, les aliments sont posés au-dessus de la source de chaleur, ceci grâce à une grille. Pour une maniabilité facile et pour plus de sécurité lors de son utilisation, le barbecue est doté d’une ou de deux poignées qui permettent de manipuler la grille même lorsqu’elle est chaude. Déclinée sous différentes formes (rectangulaire, ronde en forme de poisson, en forme de rôti, adaptées aux saucisses), la grille est la partie du barbecue qui nécessite régulièrement un entretien, car c’est elle qui reçoit les aliments. Après une grillade, les résidus de cuisson ou autres graisses brûlées restent coller sur la grille, la règle d’hygiène voudrait qu’on les nettoie le plus rapidement possible. Pour se faire, on peut se servir d’une brosse à poils métallique (brosse dure de préférence) et d’un liquide vaisselle. Le principe est simple, il suffit de verser le liquide vaisselle sur la brosse et s’en servir pour frotter la grille jusqu’à se débarrasser de ces traces d’aliments et enfin rincer abondamment. On peut également utiliser les produits pour four pour s’en débarrasser. Alternativement à l’usage de la brosse et du liquide vaisselle, on peut utiliser du papier journal humide trempé dans de la cendre pour frotter les grilles avant de rincer. Une autre astuce consiste à passer la grille sur des flammes, puis, la brosser avant de rincer.
Pour un entretien optimal de son barbecue, le nettoyage du récupérateur de graisse et du récupérateur de cendre n’est pas à négliger. Ces bacs doivent être vidés de leur contenu et être nettoyés après chaque utilisation. Pour plus de sécurité (afin d’éviter tout risque de brûlure et d’incendie), il est recommandé de vider le récupérateur de cendre après une durée de 24 heures antérieure à son utilisation. Toutefois, si on possède un jardin, il est conseillé de vider le récupérateur de cendre et répandre ces cendres sur les plantations, car elles permettent d’éloigner les limaces et les fourmis insectes nuisibles pour les plantes et les végétaux.
En outre, les barbecues fixes sont ceux qui sont constamment à l’extérieur, de ce fait, ils doivent être nettoyés régulièrement, structure externe compris, à l’aide d’un jet d’eau. Il est important de souligner que l’on doit s’assurer qu’on utilise le produit adéquat au matériau de construction du barbecue fixe pour ne pas l’altérer. En cas de fissuration du barbecue, il faut boucher ces fissures avec un mortier et utiliser le barbecue après une durée de 24 heures.
Autre astuce d’entretien du barbecue, il est recommandé d’effectuer un nettoyage du barbecue à chaque début et fin d’une saison, puis, en profiter pour faire un contrôle général de l’état du barbecue (roues, poignées, structure…). Si besoin est, il ne faut pas hésiter à appliquer une couche de peinture résistante aux intempéries à l’extérieur du barbecue (laisser sécher pendant 48 heures avant d’utiliser le barbecue).

Laisser un commentaire

*